Braconnier tué : quand les animaux se vengent

Un bout de pantalon, voici ce qu’il reste du braconnier tué ce Jeudi dans le parc national Kruger.

Un braconnier de rhinocéros meurt écrasé par un éléphant puis dévoré par des lions.

Ce Jeudi un braconnier d’Afrique du Sud a été piétiné par un éléphant puis dévoré par les lions dans le parc national Kruger. Selon le porte parole des parcs sud-africains, ce sont les complices de la victimes qui ont informé sa famille de sa disparition. Seul le pantalon et un bout de crâne du braconnier sont retrouvés.  

Triste habitude, les braconniers sont légion en Afrique, les panthères, les éléphants et les rhinocéros sont les animaux les plus prisés.

Un fléau dans le pays.

Mutilés pour la revente de leurs cornes, les rhinocéros sont en voie de disparition en Afrique du Sud. En effet, elles sont très prisées en prisées en Chine et au Vietnam pour leurs imaginaires vertus médicinales. Selon les estimations elles se vendent jusqu’à 55.000 euros le kilo. Voilà pourquoi ils sont si nombreux à traquer ses animaux… 

Les braconniers sont très nombreux et violents, et n’hésitent pas à prendre tous les risques, au péril de leur vie. Parfois certains y trouvent la mort, la nature fait drôlement bien les choses.

En plus de la violence de la mutilation, les animaux mettent parfois plusieurs jours à agoniser suite au vol de leurs cornes.

Une traque sans merci.

Avec plus que 5000 rhinocéros dans le continent et moins de 2000 en Afrique du Sud les autorités réagissent. Pour cela, le gouvernement mène une véritable traque contre les braconniers. Aujourd’hui, le braconnage de rhinocéros diminue mais celui des éléphants augmente.

C’est donc un véritable combat à mener contre ces assassins de la savane africaine.

Chères panthères, régalez vous d’un festin de braconniers, nous ne vous en voudrons pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *